Il n’est pas sans risque de vieillir

La petite princesse au nez crotté vient de sauter par-dessus mes mailles. J’étais en train de me prélasser sur le corps ensommeillé de madame quand elle a sauté sur le lit. Il faut que je refreine mon envie de la fouetter. C’est son anniversaire. Le petit prince arrive en hurlant dans un cône de papier. « Elle a réussi », qu’il crie. La princesse aux pieds nus jure que sa cadette a grandi durant la nuit. Ils sont en train de la féliciter comme si c’était un miracle d’avoir survécu 3 ans dans cette famille de sauvages. Je confirme. C’en est un. D’ailleurs, pour la peine, je vais aller m’éloigner un peu. J’entends l’appel du panier à linge. Comment cela, vous ne me croyez pas ? Je vous certifie que de vieux amis dans le panier me supplient de les rejoindre. Je ne peux résister à aucune forme de supplication, surtout quand elle me rappelle que je suis désiré. Madame n’y verra que du feu en sortant de sa douche. Elle s’est offerte un autre pull prune il y a deux ans. Tout acrylique. Elle ne cesse de nous confondre. (Pourtant, je vous assure qu’il n’y a pas de quoi.) Ce matin, cela m’arrange. J’ai déjà survécu à douze fêtes d’anniversaire pour enfants – sans compter celles auxquelles les deux autres étaient invités – je vais me planquer.

About these ads

2 réflexions sur “Il n’est pas sans risque de vieillir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s